Innover en temps de crise

Comment innover en temps de crise ?

Le Coronavirus perturbe les carrières, les modes de vie et le sentiment général de calme des gens. Les temps sont difficiles, et la plupart des dirigeants et des dirigeantes d'entreprise  traversent une véritable épreuve.

Nous sortirons tous transformés de cette expérience, avec le besoin de repenser nos modèles de société et d’entreprise pour mieux rebondir. Or ce rebond se prépare dès maintenant. 

Carole Stromboniqui vient de sortir son livre Innover en Pratique pour les PME chez Eyrolles, nous parle de l'innovation en temps de crise. Carole a aussi lancé la semaine dernière le  podcast "l'Epreuve Coronavirus" sur les petites entreprises qui font face à cette pandémie. Elle partagera avec vous ses stratégies pour s'adapter à la situation avec 5 actions innovantes à mener dès maintenant, pour préparer l'avenir, pour le préserver. Même les personnes les plus sûres d'elles peuvent se figer dans l'angoisse dans des circonstances turbulentes comme celles-ci. 

Quels sont les 5 principes de l'innovation en temps de crise ?

90 % des efforts ne doivent pas porter sur les idées, mais au contraire sur l’exécution et l’engagement.

La crise actuelle nous le montre : l’action prime sur la réflexion.

 

Il s’agit de faire avant tout, de “réfléchir avec les mains”.

 

Ainsi, JMN a dû s’adapter pour maintenir l’activité de ses usines de plasturgie dans la Vienne et en Vendée.

 

De même, Kosmoss, à Saint-Etienne, s’est appuyée sur sa culture agile et la jeunesse de ses équipes pour mettre en place des outils collaboratifs tels que Trello et Whereby en un temps record. 

Innover, c’est se dire : c’est possible ! L’innovation, c’est un état d’esprit et des techniques.

Tout dirigeant doit en être conscient : innover, c’est essentiel. De Céline Wisselink (Neoness) à Sylvie Casenave-Péré (Poisson Packaging), en passant par Sylvain Cochet (aménagement de magasins), tous le confirment : innover, c’est une évidence. “On n'a pas attendu Google pour innover.” 

Il existe aussi techniques, des centaines d'outils et méthodologies pour aller plus vite. Les entreprises ayant déjà adopté des techniques innovantes telles que les méthodes agiles, le design thinking, le Business Model Canvas... ont une nette avance sur l’organisation à distance. Le numérique ne fait pas tout.

Capitaliser sur le fait que chaque génération connaît désormais plusieurs ruptures technologiques de son vivant. 

Le site de Rungis est le plus grand marché grossiste d’Europe. Avant la crise, il n’était accessible qu’aux professionnels ; suite à la fermeture des marchés, les grossistes ont vu leur chiffre d’affaires divisé de moitié. Pour faire face, Rungis a déployé en quelques jours une place de marché en ligne (https://rungislivrechezvous.fr/). La digitalisation rend l’innovation plus accessible qu'il y a 3 ans ; phénomène accéléré par la crise.

 

Bien sûr, il n’y a pas de technologie sans équipe. S'appuyer sur ses “intrapreneurs” s’avère précieux : chez Paris Habitat, un “chatbot” à destination des locataires a été développé par un salarié amateur de nouvelles technologies. Depuis le début de la crise, son utilisation a atteint des niveaux records ! 

Les innovations nées en temps de crise ouvrent la voie à de nouveaux usages qui peuvent s'inscrire dans la durée.

L’innovation est difficile car elle promeut la prise de risque dans un monde où le risque doit être maîtrisé et même évité.

Depuis mars 2019, les entreprises françaises font face à un risque maximum. Elles tentent de le compenser via une tentative de contrôle sur leurs clients, fournisseurs et salariés. Or, “une innovation est une désobéissance qui a réussi” !  Nous vous recommandons de découvrir le contre-exemple de la société américaine Sneek : elle propose un logiciel de visioconférence pouvant prendre une photo des salariés toutes les cinq minutes via leurs webcams. L'employeur peut ainsi garder son équipe à l'œil. Tout le contraire du cadre de confiance dont l’innovation a besoin.

 

A l’inverse, les entreprises qui veulent préparer “le jour d’après” font confiance à leurs équipes. Elle donnent une direction claire, un cadre de travail, des outils performants. 

Plus d’inputs dans les podcasts de Carole

De petits changements peuvent faire de grandes différences. Privilégions les innovations de transposition.

Nul besoin de rechercher l’innovation de rupture à tout prix. Le moulin, innovation majeure en son temps, n’était autre qu’une roue utilisée pour broyer du blé ! 

Autre exemple d’actualité : les masques Decathlon sont aujourd’hui utilisés comme aide respiratoires au sein des établissements hospitaliers; il a suffit d’y ajouter une pièce imprimée via des imprimantes 3D. 

 

Innover ... transposer … transformer … autant de chemins possibles pour les PME collectivités et ETI !

En conclusion :

tout changement génère un cycle de déni, colère, tristesse, acceptation…

et peut nous faire perdre la direction nécessaire à la capacité d’innover. 

 

Accrochez-vous à votre raison d'être. 

Capture d’écran 2020-03-28 à 10.29.13.

Contactez-nous 

191 rue Lecourbe, 75015 Paris, France

+33 (0)6 60 61 69 15 | fv@compagnum.com

  • Blanc LinkedIn Icône

© 2020 designé par Brandlike agency pour Compagnum